Centre de ressources des expatriés

Témoignages d’expatriés - Martha à São Paulo

La deuxième place de notre concours 2016 d’été a été décrochée par Martha Robbins, qui nous a livré une description « sensorielle » de sa vie d’expatriée à São Paulo, au Brésil. Félicitations, Martha ! Découvrez sa participation ci-dessous !

 

Qu’est-ce qu’on ressent ? C’est un peu étrange et on se demande à quel moment on n’aura plus l’impression d’être en voyage, pour commencer à se sentir chez soi. L’une des questions que nous entendons le plus souvent est : « Qu’est-ce qu’on ressent ? ».Nous avons donc voulu essayer de vous le décrire.

VOIR

Il y a beaucoup de belles choses à voir à São Paulo. La ville est magnifique et on y trouve un mélange d’architecture ancienne et de bâtiments modernes. Même les parties de la ville qui sont vétustes sont magnifiques à leur façon. L’une des choses les plus merveilleuses de la ville est son art de rue. L’art de rue, que certains nomment graffiti, est une forme d’art appréciée dans la ville. Même les favelas ont leur propre beauté bien particulière.

ENTENDRE

Nous ne parlons pas encore portugais, mais nous adorons entendre cette langue constamment autour de nous. D’ailleurs, cela nous paraîtrait bizarre d’entendre quelqu’un parler en anglais dans la rue. Les sons de la ville sont incroyables. On dirait un peu un orchestre. São Paulo est toujours éveillée et il s’y passe toujours quelque chose. Toute la journée, et parfois la nuit, on entend la circulation, les travaux, des gens qui parlent et rigolent. Et quand il pleut, on dirait que tous les sons sont amplifiés.

SENTIR

Nous avons l’impression que les Brésiliens adorent les bonnes odeurs. Porter du parfum et de l’eau de Cologne est très important pour eux. Lorsque l’on marche dans la rue, on a l’impression d’arpenter une parfumerie : presque tout le monde se parfume. Les Brésiliens adorent nettoyer aussi : très souvent dans le métro, ou même dans la rue, on sent toutes sortes de produits nettoyants. Dans les marchés de rue, on sent toutes sortes de fruits et légumes. Parfois, on sent l’odeur de la rivière en attendant le train, mais c’est tout sauf agréable.

GOÛTER

La cuisine est excellente. Même les aliments que vous connaissez déjà vous paraîtront meilleurs. L’ananas est tellement bon. Nous avons découvert un plat nommé pastel. On peut y mettre ce qu’on veut à l’intérieur et c’est délicieux. La plupart des quartiers organisent des feiras toutes les semaines, des marchés de rue où l’on peut acheter toutes sortes d’aliments. Quand un gringo s’y rend, on veut lui faire goûter à tout. Vous découvrirez donc beaucoup de fruits dont vous n’aviez jamais entendu parler. Les goûts les plus étranges que j’aie connus jusqu’à présent sont peut-être les jus de caju et de palmeto. L’un de nos restaurants préférés s’appelle Sujinho, qui signifie littéralement petit sale. Mais il n’est pas sale du tout et les burgers y sont délicieux.

TOUCHER

La culture brésilienne est très tactile, on embrasse les gens en permanence. On touche les barres dans le métro ou le train, parce qu’il faut bien se tenir. Et les serviettes sont étranges ici : c’est en fait du papier ciré. En revanche, on ne touche pas la nourriture. On mange sa pizza avec une fourchette et un couteau, et on tient son hamburger enveloppé dans une serviette. Si les Brésiliens n’aiment pas toucher leur nourriture, c’est sans doute parce qu’ils viennent de toucher les barres du métro !

Lorsque l’on déménage dans un pays, on entend dire « Ce sera la chose la plus difficile de votre vie ». C’est vrai. Certaines choses sont similaires et différentes à la fois. C’est aussi une grande aventure. Il y a quelque chose de nouveau tous les jours, un défi à relever. Ce qui était simple comme bonjour (faire les courses, payer une facture, commander une pizza) prend désormais du temps, nécessite de la planification, un traducteur... ou Google ! C’est (et ce sera) la chose la plus difficile qu’on ait eu à faire... Mais c’est aussi l’une des expériences les plus gratifiantes de notre vie !

Martha Robbins​

Assurance maladie internationale premium de Cigna

Obtenir un devis