Centre de ressources des expatriés

Les soins de santé en Suisse

Les soins de santé en Suisse

Comme on peut s’y attendre, le système de santé suisse fonctionne comme une horloge et la qualité de ses services médicaux est réputée dans toute l’Europe. La santé constitue une priorité politique et le pays dépense environ 10 % de son PIB pour la santé, ce qui place la Suisse parmi les premiers pays de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) concernant les dépenses médicales. Cet investissement permet au pays de posséder des installations médicales de haute qualité, d’utiliser les dernières technologies et de présenter l’un des rapports patients/médecins les plus faibles au monde, ainsi qu’un rapport élevé infirmières qualifiées/médecins. Les Suisses ont une espérance de vie élevée (10e rang mondial en 2010*) et la mortalité infantile est l’une des plus faibles du monde (au 16e rang mondial en 2010*).

Certes, comme bien des choses en Suisse, tous ces soins de grande qualité ont un prix. L’assurance santé y est obligatoire et les expatriés doivent contracter une assurance dans les trois mois suivant leur arrivée dans le pays (sauf s’ils en sont exempts dans le cadre d’un accord bilatéral de sécurité sociale et s’ils sont exemptés du versement de contributions en Suisse en payant celles-ci dans leur pays d’origine). Les enfants en bas âge doivent être par ailleurs assurés avant l’âge de trois mois. Les personnes exemptées de contribution sont les fonctionnaires internationaux et les membres des missions permanentes avec leur famille.

Rester en bonne santé

La Suisse est considérée comme un endroit très sain où vivre. Aucune immunisation n’est requise pour entrer sur son territoire, même s’il est toujours conseillé d’avoir un carnet de vaccination à jour pour le tétanos, la diphtérie et la poliomyélite avant votre arrivée. Un certificat d’immunisation contre les maladies contagieuses (notamment la fièvre jaune) est nécessaire si vous entrez en Suisse après une visite récente dans une région infectée. La Suisse est l’un des rares pays européens exempt de la rage.

L’eau et la nourriture ne posent généralement pas de problèmes de santé pour les personnes vivant en Suisse en raison des normes d’hygiène très strictes en vigueur.

Médecins et hôpitaux

La recherche d’un médecin pour vous et votre famille est un processus relativement simple. Les médecins généralistes sont répertoriés dans les pages jaunes sous la rubrique Allgemeine Medizin ou Médecin général. Vous pouvez également obtenir des renseignements sur les médecins (ainsi que des conseils de santé généraux) à l’adresse suivante : www.doktor.ch. Une recommandation personnelle est toujours un bon moyen de trouver un médecin avec qui vous pouvez facilement communiquer. N’oubliez pas de vous renseigner sur la procédure à suivre en dehors des heures de consultation ou en cas d’urgence. Vous trouverez à ce propos les numéros de téléphone des services d’urgence au dos des annuaires téléphoniques suisses (Police : 117. Ambulance : 144). Vous pouvez également obtenir des soins médicaux d’urgence dans la plupart des hôpitaux et cliniques et les cantons francophones disposent en outre de cliniques spéciales pour les urgences mineures.

Sachez que même en cas d’urgence, il vous sera demandé de présenter un justificatif de votre assurance santé (il n’y a pas à proprement parler de soins médicaux « gratuits » en Suisse**), mais il est peu probable que l’accès aux soins vous soit refusé si c’est une question de vie ou de mort !

Si vous avez besoin de soins hospitaliers non urgents, vous devrez y être redirigé par votre médecin traitant. Tous les frais d’hôpitaux doivent être réglés par vous-même ou par votre assureur. Si vous ne disposez pas d’une assurance-maladie suffisante et si vous n’êtes pas résident en Suisse, l’hôpital peut vous demander un acompte avant l’admission qui peut s’élever à 10 000 CHF (environ 10 000 USD).

Les médecins et les hôpitaux ne sont pas les seuls à pratiquer des tarifs élevés en Suisse : les médicaments y sont parmi les plus chers d’Europe. Environ un tiers des médicaments homologués à la vente ne peuvent être obtenus que sur ordonnance. Ils sont certainement pris en charge par votre assurance santé, mais vous devrez régler toute franchise éventuelle. Les médicaments sans ordonnance ne sont pas pris en charge par l’assurance et il est conseillé de faire le plein d’analgésiques, de remèdes contre le rhume et d’autres articles utilisés régulièrement avant votre départ.

* The World Factbook, CIA.
** Les visiteurs européens et les personnes à leur charge qui tombent malades durant leur séjour en Suisse ont droit aux soins médicaux nécessaires à coût réduit ou gratuitement sur présentation de la carte européenne d’assurance maladie (CEAM).

Assurance maladie internationale premium de Cigna

Obtenir un devis